mercredi, avril 24, 2024
banner
Accueil Équidés Climat et leishmaniose : les chevaux pourraient constituer un réservoir important pour le parasite

Climat et leishmaniose : les chevaux pourraient constituer un réservoir important pour le parasite

23
Climat et leishmaniose : les chevaux pourraient constituer un réservoir important pour le parasite

La leishmaniose est une zoonose considérée comme endémique dans le bassin méditerranéen. L’infection est transmise par les piqûres de phlébotomes infectés par Leishmania infantum. Si le chien est depuis longtemps considéré comme le principal réservoir du parasite, d’autres animaux peuvent l’être également, comme le chat, les carnivores et les oiseaux sauvages, les reptiles et désormais les chevaux. L’importance du cheval dans la transmission parasitaire est notamment liée à la relation étroite entre cette espèce et l’homme.

 

Une étude espagnole a évalué la prévalence et les facteurs liés à l’infection par L. infantum chez des chevaux apparemment sains dans l’est de l’Espagne, une zone où le parasite est endémique. En général, les chevaux infectés ne présentent que des signes cliniques légers qui passent souvent inaperçus et les cas rapportés de leishmaniose équine sont rares en Europe. Ainsi, les chevaux pourraient être des hôtes résistants à l’infection par Leishmania, grâce à une réponse efficace de leur système immunitaire.

Pour détecter la présence éventuelle de L. infantum, les scientifiques ont recueilli les données épidémiologiques de la zone géographique étudiée et des échantillons de sérum ont été prélevés chez 167 chevaux en bonne santé vivant dans la région de Valence entre décembre 2022 et juin 2023. Ces chevaux ne présentaient aucun signe clinique de l’infection, tels que des lésions cutanées, et pourtant 27,5 % d’entre eux étaient positifs et possédaient des anticorps anti-Leishmania, révélant ainsi une exposition à la maladie.

En outre, plusieurs facteurs ayant un impact sur l’infection ont été identifiés :

  • la race et la morphologie : les équidés positifs étaient à 75 % des poneys, à 57 % des chevaux de sport espagnols et à 33 % des pure race espagnole ;
  • l’hébergement : les chevaux vivant à l’extérieur présentaient une prévalence nettement supérieure (39 % au lieu de 5,5 %) ;
  • l’activité : 89 % des chevaux utilisés pour l’enseignement étaient positifs ;
  • la saison du prélèvement : 60,7 % des échantillons se sont révélés positifs au printemps, et seulement 8,5 % en hiver.

 

Si les auteurs restent prudents quant au facteur race, ils confirment certaines observations antérieures : le type méso-dolichomorphe (cheval léger utilisé en sport et en loisir) est plus sujet à être infecté par le vecteur de la leishmaniose, mais c’est surtout le mode de vie qui favorise la contamination par le parasite (accès à l’extérieur, promenades, sport en plein air, etc.). L’étude montre aussi que la prévalence est plus élevée pendant les saisons les plus chaudes, suggérant que le risque de propagation est corrélé à la hausse des températures qui favorise le développement des phlébotomes et autres parasites.

Cette prévalence significative, dans une région où la leishmaniose humaine est endémique depuis 1982, indique que le cheval pourrait être un réservoir silencieux pour le vecteur de la maladie. Selon les auteurs, il serait donc intéressant de mettre en œuvre des mesures de contrôle de cette zoonose chez les chevaux, via l’utilisation de répulsifs par exemple, dans une approche “One Health”. Car à l’avenir, la hausse des températures due au changement climatique va probablement augmenter la prévalence des infections à Leishmania chez toutes les espèces, y compris les humains. Le cheval est également une sentinelle naturelle pour d’autres maladies, notamment la fièvre West Nile qui sévit actuellement en France et s’étend de plus en plus vers le nord.

 

 

Leishmaniose : le chien en première ligne

 

Leishmaniose canine : l’Efsa rend sa copie sur la caractérisation de la maladie et sa prévention en Europe

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici