jeudi, mai 23, 2024
banner
Accueil Actualité Santé et bien-être animal : l’OIE et l’OCDE veulent affronter ensemble les défis à venir

Santé et bien-être animal : l’OIE et l’OCDE veulent affronter ensemble les défis à venir

0
Santé et bien-être animal : l’OIE et l’OCDE veulent affronter ensemble les défis à venir

Le 7 septembre, l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ont signé un accord de rapprochement, qui établit le cadre de leurs futures relations. Communication, coopération et collaboration étendues sont au programme de cet accord. L’objectif est de favoriser l’échange de points de vue sur les thèmes qui relèvent de leurs compétences, et de se concerter davantage sur les problèmes communs. Pour les deux organisations, ce rapprochement devrait permettre de mieux coordonner, à l’avenir, leurs positions et leurs actions.

 

oie-ocde-bien-etre-animalConcrètement, ce partenariat consistera notamment en un échange d’informations et une coopération technique renforcée. Il ciblera plus précisément les bonnes pratiques, ainsi que les mesures et évaluations économiques associées à la santé animale, au bien-être animal, aux médicaments vétérinaires (y compris en termes d’antibiorésistance), l’impact des animaux d’élevage sur l’environnement, et la réduction des menaces biologiques d’origine naturelle, accidentelle ou volontaire.

Dans un contexte d’accroissement constant de la population mondiale et de développement des échanges, où la circulation des personnes, des animaux, des agents pathogènes, des données et des biens ne cesse de s’intensifier, les gouvernements doivent faire face à de nombreux défis pour assurer la prospérité économique, mais aussi le bien-être social et environnemental de leurs populations. L’OIE et l’OCDE ont pour objectif commun d’aider leurs pays membres à asseoir la croissance économique durable de demain sur de meilleures réglementations et une gouvernance plus efficace à tous les niveaux. Pour cela, elles mettent notamment à leur disposition un forum pour partager leurs expériences, chercher des solutions aux problématiques communes, élaborer des recommandations et adopter des normes dans les domaines qui les intéressent. Renforcer la collaboration et les échanges entre les deux organisations devrait ainsi leur permettre d’accomplir leurs missions respectives avec davantage de pertinence et d’efficacité.

Avec pour slogan “des politiques meilleures pour une vie meilleure”, l’OCDE aide les gouvernements de ses 35 pays membres à cultiver leur prospérité par la croissance économique et la stabilité financière. Elle cherche également à stimuler de nouvelles sources de croissance à travers l’innovation, des stratégies “vertes” respectueuses de l’environnement et le développement des économies émergentes. Mesurer la productivité et les flux mondiaux d’échanges et d’investissements, analyser et comparer les données, prédire les tendances à court et moyen termes lui permet d’établir des normes internationales dans des domaines tels que l’agriculture, la fiscalité, la sécurité des produits chimiques, etc. En outre, l’organisation garantit la prise en compte des impacts environnementaux du développement économique et social.

De son côté, avec pour devise “protéger les animaux, préserver notre avenir”, la mission de l’OIE consiste à améliorer la santé animale, la santé publique vétérinaire et le bien-être animal à l’échelle mondiale, mais aussi à promouvoir la transparence sur la situation des maladies animales dans le monde. L’organisation élabore des normes dans ces domaines et aide ses 180 pays membres à les mettre en œuvre via de nombreuses actions et programmes qui visent à consolider les systèmes de santé animale au plan international.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici