mardi, juin 25, 2024
banner
Accueil Animaux de compagnie Déclin cognitif chez le chien âgé : la nutrition et le dressage n’ont pas d’impact

Déclin cognitif chez le chien âgé : la nutrition et le dressage n’ont pas d’impact

0
Déclin cognitif chez le chien âgé : la nutrition et le dressage n’ont pas d’impact

L’âge provoque un déclin cognitif inévitable chez les humains mais également chez leurs compagnons à quatre pattes. Chez l’humain, il est cependant possible de freiner la détérioration avec par exemple un régime alimentaire adapté ou une stimulation cérébrale. Mais selon une nouvelle étude, ce n’est pas le cas pour les chiens de compagnie. Un régime alimentaire spécifique ou un dressage préalable n’ont aucun impact sur la diminution due à l’âge de la capacité à résoudre des problèmes, la sociabilité, l’audace et la dépendance des chiens.

 

Chez tous les mammifères, le vieillissement est associé à des changements physiques et cognitifs. Et comme chez les humains, les animaux domestiques connaissent des changements de comportements et un déclin cognitif progressif avec l’âge, résultant d’un ensemble complexe de facteurs génétiques et environnementaux. Ceux-ci peuvent se caractériser par une baisse de la curiosité ou un déclin de la sociabilité, de la mémoire ou de l’attention. La gravité et les symptômes de ce déficit cognitif varient souvent d’un chien à l’autre.

De nombreuses études chez des chiens de laboratoires suggèrent qu’une alimentation enrichie ou une stimulation par le dressage tout au long de la vie de l’animal pourraient ralentir le vieillissement cognitif chez les chiens. Mais peu de travaux ont cherché à vérifier ces faits hors du contexte du laboratoire, chez des animaux de compagnie.

Pour mieux comprendre le vieillissement chez les chiens de compagnie, des chercheurs de l’Université de médecine vétérinaire de Vienne et de l’Université de Liverpool ont assigné à 119 chiens de compagnie, âgés de plus de 6 ans et de races différentes, soit un régime alimentaire enrichi (comprenant des nutriments tels que des antioxydants, des acides gras oméga, de la phosphatidylsérine et du tryptophane), soit un régime de contrôle sur une période d’un an. Ils ont également demandé aux propriétaires de partager les expériences en dressage de leurs animaux.

Et après un an de régime contrôlé, les chercheurs ont évalué les capacités cognitives et les comportements des chiens âgés grâce à des tests robustes appelés Modified Vienna Canine Cognitive Battery (MVCCB). Cet outil pourrait par ailleurs être utilisé pour détecter les changements de comportement et les déficits cognitifs chez les chiens âgés de manière plus systématiques.

En effet, les analyses ont montré qu’en règle générale, les chiens vieillissants vivent une baisse de la capacité à résoudre des problèmes, de la sociabilité, de l’audace et de la dépendance. Ce n’était pas le cas pour l’aptitude au dressage ou l’indépendance.

Et contre toute attente, les expériences en dressage et une alimentation enrichie ne semblent pas influencer ce déclin cognitif.

Des recherches supplémentaires seront donc nécessaires pour déterminer si et comment le dressage ou l’alimentation peuvent avoir un impact sur le vieillissement chez les chiens de compagnie.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici