vendredi, juin 14, 2024
banner
Accueil Équidés Rhinopneumonie équine : un vaccin américain pour remédier à la rupture de stock européenne

Rhinopneumonie équine : un vaccin américain pour remédier à la rupture de stock européenne

0
Rhinopneumonie équine : un vaccin américain pour remédier à la rupture de stock européenne

La France, voire la quasi-totalité de l’Union européenne, est confrontée à une rupture d’approvisionnement temporaire en vaccins contre la rhinopneumonie équine, une infection à herpès virus (EHV-1 et EHV-4) pour laquelle 60 à 70 % des chevaux sont porteurs latents. Ainsi, les laboratoires pharmaceutiques fournisseurs de ces vaccins ne seront pas en mesure de mettre sur le marché de nouvelles doses vaccinales avant le printemps prochain, entraînant des conséquences en matière de conformité des reproducteurs (étalons et juments) pour la saison de monte 2016. Toutefois, des vaccins utilisés outre-Atlantique devraient permettre d’attendre le réapprovisionnement.

 

Elevage shagya rhinopneumonie equine EHVDepuis quelques semaines, l’Association vétérinaire équine française (Avef) travaille en collaboration avec l’Agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV) et tous les laboratoires qui fabriquent des vaccins contre la rhinopneumonie à l’échelle mondiale pour tenter d’obtenir une autorisation temporaire d’utilisation et un moyen rapide d’importer des doses de pays situés hors d’Europe, afin de combler cette rupture prévue jusqu’en avril 2016. Une collaboration qui a d’ores et déjà permis d’obtenir une autorisation d’importation pour certains vaccins contre la rhinopneumonie équine en provenance des États-Unis. Les doses vaccinales sont disponibles et en quantité suffisante pour couvrir les besoins jusqu’à la fin de la rupture d’approvisionnement, tant en France qu’en Europe.

Dans de telles circonstances, les procédures de commande sont particulières et réglementées : le stockage et la distribution des vaccins seront ainsi directement organisés par les laboratoires concernés et devraient être opérationnels dans quelques jours.

La vaccination contre la rhinopneumonie est obligatoire :

  • pour les étalons qui produisent dans les races pur-sang, autres que pur-sang, trotteur français, selle français, arabe, demi-sang arabe, anglo-arabe, demi-sang anglo-arabe, poney français de selle, mérens, new forest, welsh, haflinger, connemara, cheval corse, cheval de sport anglo-normand, shagya ;
  • pour tous les étalons utilisés en insémination artificielle, quelle que soit leur race ;
  • pour les poulinières des races pur-sang, autres que pur-sang et trotteur français.

 

L’Institut du cheval et de l’équitation (IFCE) tiendra compte de cette situation exceptionnelle dans l’instruction des cartes de saillie et dans le suivi sanitaire des juments, en accord avec les stud-books qui imposent la vaccination conte la rhinopneumonie* pour la conformité de leurs reproducteurs. Conscient de l’impossibilité pour certains d’être en conformité avec les exigences sanitaires de ces règlements, l’IFCE adaptera ses contrôles lors de la saison de monte 2016. Ainsi, pour les reproducteurs dont la dernière vaccination contre la rhinopneumonie remonte à plus d’un an, il ne sera pas demandé de réaliser une nouvelle primovaccination, mais seulement d’effectuer un rattrapage vaccinal en une seule injection. Un rappel tous les six mois reste préconisé pour assurer une meilleure prévention contre la circulation virale.

 

* Protocole AMM : primovaccination en deux injections entre l’âge de trois et six semaines, premier rappel si possible à six mois, puis rappel annuel. Les vaccinations doivent être valides à la demande du carnet de saillie.

http://www.ifce.fr/wp-content/uploads/2015/12/SIRE-noticesanitaire-sang2016.pdf

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici