jeudi, mai 23, 2024
banner
Accueil Animaux de compagnie Animaux de compagnie : une fondation en marge d’ I-Cad ?

Animaux de compagnie : une fondation en marge d’ I-Cad ?

1
Animaux de compagnie : une fondation en marge d’ I-Cad ?

« Ensemble, redonnons une crédibilité à ce qui apparaît quelquefois à nos concitoyens comme un “charity business”. » Tel est l’objectif de la fondation dédiée à la santé des animaux de compagnie que le président du SNVEL, Pierre Buisson, souhaite créer.

Lors des récentes Rencontres nationales vétérinaires, Pierre Buisson a interpellé le ministre de l’Agriculture pour appuyer le projet d’une fondation relative à la présence animale dans notre société. Son objet serait de concentrer l’ensemble des initiatives syndicales autour de l’animal de compagnie. Citons par exemple le développement de Vétérinaires pour tous, association qui accompagne les personnes démunies lors de la prise en charge de leur animal dans une clinique vétérinaire, ou encore les trophées des villes, cogérés avec le laboratoire Virbac, qui récompensent les municipalités où est mise en œuvre une politique d’intégration de l’animal.

Financièrement, cette fondation présenterait l’intérêt de gérer les excédents issus du fichier d’identification des carnivores domestiques avant la création d’ I-Cad, puisque les nouvelles politiques tarifaires en termes d’identification ne permettent plus de dégager de profits. Comme le veut la convention de gestion du fichier, les sommes perçues doivent être réinvesties en totalité dans la promotion de l’identification, voire dans la médicalisation des chiens et des chats.

Par ce projet, le SNVEL confirme sa volonté de s’engager davantage dans la gestion de la présence animale au sein des collectivités locales. Le ministère de l’Agriculture siègerait, bien entendu, au sein du conseil d’administration, puisqu’il s’agit d’une fondation. L’occasion également de bénéficier de dons et de legs.

Selon Pierre Buisson, « ce projet permettra de coordonner les actions en faveur de l’intégration des animaux dans la société moderne. La rigueur scientifique associée à l’empathie pour le monde animal donnent aux vétérinaires toute légitimité pour gérer ces actions au profit des animaux en souffrance. La bonne gestion passée du fichier d’identification des carnivores domestiques nous permet aujourd’hui de proposer la création d’une fondation dédiée à la santé animale. Les attentes sont fortes de la part des collectivités locales pour une amélioration significative du nombre d’animaux identifiés. Cette fondation pourrait être le support des actions menées dans ce domaine ».

Le ministre Stéphane Le Foll a répondu favorablement à cette idée : « La création d’une fondation avec une coordination des acteurs est un projet qui me convient. Il faudra, là aussi, en discuter ensemble. Je suis prêt à soutenir cette initiative. »

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici