lundi, mai 27, 2024
banner
Accueil Pharmacie Courses hippiques : la limite de criblage analytique de l’acétonide de triamcinolone est abaissée

Courses hippiques : la limite de criblage analytique de l’acétonide de triamcinolone est abaissée

0
Courses hippiques : la limite de criblage analytique de l’acétonide de triamcinolone est abaissée

La limite de criblage analytique de l’acétonide de triamcinolone est abaissée dès le 1er avril prochain.

L’European Horserace Scientific Liaison Committee demande qu’un temps d’attente minimal de vingt jours soit respecté en France, pour s’assurer de l’élimination de ce corticoïde de synthèse (Kenacort Retard®) utilisé en médecine vétérinaire dans le cadre des traitements anti-inflammatoires des articulations (infiltration locale) chez le cheval.

La carence de vingt jours correspond à une dose d’acétonide de triamcinolone ne dépassant pas 20 mg, injectée par voie intra-articulaire. La Fédération nationale des courses françaises (FNCF) rappelle que cette substance est prohibée par le Code des courses hippiques.

Le nouveau délai est à adapter à chaque animal selon ses spécificités, mais aussi en fonction de sa discipline et des particularités réglementaires de celle-ci. Lors de recours à des doses supérieures, ce délai pourrait être augmenté et imprévisible. La FNCF recommande dans ce cas des analyses de dépistage, afin de confirmer la parfaite élimination du corticoïde.

L’Association vétérinaire équine française (Avef) rappelle que « selon le Code des courses au trot, cette substance de catégorie I doit être éliminée de l’organisme au moment de la “déclaration des partants”. Concernant le Code des courses au galop, la réglementation en vigueur va évoluer au 1er avril et l’organisme les galopeurs ne devra plus recéler aucune substance prohibée à partir de la date de clôture de leur engagement en courses, soit sept jours avant l’épreuve ».

jade_morguefile.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici