vendredi, juillet 19, 2024
banner
Accueil Sanitaire L’équarrisseur doit transmettre les données sanitaires

L’équarrisseur doit transmettre les données sanitaires

1
L’équarrisseur doit transmettre les données sanitaires
Ainsi, toute personne exerçant une activité d’équarrissage doit dorénavant transmettre au service chargé de la tenue du registre central unique les données utiles au suivi sanitaire de cette activité. La liste des données et les modalités de leur transmission seront fixées par un prochain arrêté ministériel.
Ce processus de récolte de données de la part de la Direction générale de l’alimentation s’inscrit dans le contexte de libéralisation de l’activité d’équarrissage depuis le 18 juillet 2009
Plusieurs renseignements sanitaires relatifs aux enlèvements de cadavres d’animaux effectués dans les exploitations agricoles devront alimenter la base nationale notamment par l’équarrisseur afin de mieux suivre la mortalité dans les élevages, d’être alerté en cas de surmortalité et de s’assurer de la bonne destination des sous-produits issus de la transformation de ces cadavres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici