dimanche, février 25, 2024
banner
Accueil Sanitaire Covid-19 : les chats joueraient un rôle important dans la transmission du coronavirus Sars-CoV-2

Covid-19 : les chats joueraient un rôle important dans la transmission du coronavirus Sars-CoV-2

0
Covid-19 : les chats joueraient un rôle important dans la transmission du coronavirus Sars-CoV-2

Une étude de l’American Society for Microbiology révèle que les chats sont sensibles à l’infection par le Sars-CoV-2, qu’ils peuvent le transmettre à des congénères, mais aussi qu’ils excrètent le virus et contaminent l’environnement.

 

Pour arriver à cette conclusion, une équipe néerlandaise a évalué le risque de transmission directe et indirecte du coronavirus dans un cadre expérimental. En pratique, ils ont exposé seize chats au Sars-CoV-2, provenant de patients humains naturellement infectés ou via le contact avec un chat contaminé (directement ou indirectement en l’introduisant dans un même enclos). Des échantillons nasaux, oropharyngés, rectaux et sanguins ont été prélevés chez les animaux et des prélèvements ont été effectués dans l’environnement et sur les surfaces des enclos, sur une durée de quinze jours.

 

Les résultats montrent que la transmission virale directe entre chats est efficace et s’inscrit dans la durée, et que les chats infectés peuvent contaminer leur environnement même si la durée de contagiosité a été estimée en moyenne à huit heures et décroît ensuite rapidement. Les auteurs en déduisent que la transmission indirecte du Sars-CoV-2 à d’autres chats via un environnement contaminé est moins efficace, mais qu’elle ne peut être exclue.

 

En revanche, les scientifiques n’ont pas étudié le risque de propagation zoonotique, mais estiment « que les propriétaires peuvent être contaminés par des chats infectés par le Sars-CoV-2 puisque ces animaux excrètent le virus dans l’environnement ». En cas d’introduction du Sars-CoV-2 au domicile, les chats du foyer doivent être considérés comme des membres à part entière de la cellule familiale en ce qui concerne la circulation et la transmission du coronavirus.

 

D’autres études ont cependant confirmé que le risque de contamination par un animal reste faible, comme le rappelle les Centers for Diseases Control and Prevention ou encore l’Organisation mondiale de la santé animale. Les prochaines étapes permettront d’estimer la sensibilité de différentes espèces animales au Sars-CoV-2.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici