lundi, mai 27, 2024
banner
Accueil Animaux de compagnie L’herbe à chat protège les félins contre les moustiques

L’herbe à chat protège les félins contre les moustiques

0
L’herbe à chat protège les félins contre les moustiques

Votre chat se frotte et se tortille en présence d’herbe à chat ou de vigne argentée ? Il n’est pas le seul. Intrigué, les scientifiques ont cherché à comprendre la signification biologique de ce comportement et les mécanismes neurophysiologiques sous-jacents. Les résultats suggèrent notamment que le principal composé bioactif de ces plantes affecterait le système opioïde des chats dans le but de les protéger contre les piqûres de moustiques.

 

L’herbe à chat (Nepeta cataria) et la vigne argentée (Actinidia polygama) occupent une place particulière dans le cœur des félins. Ils s’y frottent la tête et se roulent sur le sol avec un plaisir indéniable qui les enivre presque. Si ce comportement est connu depuis plus de trois cents ans, les scientifiques en savent encore très peu sur sa signification biologique et les mécanismes neurophysiologiques qu’il déclenche.

Pour mieux comprendre cette attraction, une équipe de chercheurs du Japon et du Royaume-Uni ont testé la réaction de 25 chats de laboratoire, 30 chats sauvages et plusieurs grands félins captifs, dont un léopard, deux jaguars et deux lynx eurasiens, face au principal composé bioactif de la vigne argentée, le népétalactol. Si les chiens et les souris de laboratoire n’ont montré aucun intérêt pour la molécule, ce n’était pas le cas des félins. En plus de ce comportement attendu, leur niveau de β-endorphines plasmidiques a augmenté, en réponse aux composés iridoïdes actifs présents dans les plantes. Mais en bloquant les récepteurs opioïdes des félins avec un antagoniste pharmacologique (la naloxone), cette augmentation disparaît, tout comme le comportement spécifique des chats. Cela suggère que les neurones du système olfactif des félins, qui détecte les iridoïdes émis par les feuilles de vigne argentée, stimulent la libération de β-endorphines qui, à leur tour, activent les récepteurs μ-opioïdes des animaux. Cette dernière activation est responsable des comportements singuliers que les félins développent en présence de la plante.

Mais pourquoi ces frottements et cette ivresse au contact de la plante ? Les chercheurs les justifient par les propriétés anti-moustiques que possèdent les iridoïdes présents dans l’herbe à chat et la vigne argentée. En effet, après s’être frottés à la plante, les chats attirent beaucoup moins de moustiques, parfois jusqu’à 50 % de moins. Les insectes évitent donc les animaux qui aiment à se frotter à l’herbe à chat.

Les chats auraient ainsi développé des récepteurs olfactifs spécifiques aux iridoïdes présents dans l’herbe à chat, et une certaine euphorie au contact de la plante pour encourager le transfert de ces composés bioactifs, aux propriétés répulsives contre les moustiques. D’après les chercheurs, cette protection pourrait potentiellement s’étendre à d’autres insectes, voire à certains virus ou parasites. Ils envisagent notamment d’utiliser cette défense chimique pour protéger l’homme contre les insectes nuisibles. La népétalactone serait en effet jusqu’à dix fois plus efficace pour repousser les moustiques que le N,N-diéthyl-3-méthylbenzamide (DEET), le répulsif utilisé dans la plupart des insecticides commercialisés actuellement.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici