jeudi, mai 23, 2024
banner
Accueil Actualité Conférence de l’IAHAIO : la médiation animale avance sur le front éducatif, thérapeutique, social

Conférence de l’IAHAIO : la médiation animale avance sur le front éducatif, thérapeutique, social

0
Conférence de l’IAHAIO : la médiation animale avance sur le front éducatif, thérapeutique, social

L’International Association of Human-Animal Interaction Organizations (IAHAIO), fondée en 1990, est le plus grand forum mondial de promotion des bienfaits de la médiation animale dans le domaine des sciences, de la recherche, de l’enseignement, etc. L’association, qui rassemble plus de 100 000 membres et représente quelque 70 organisations sur les cinq continents, a tenu sa 14e conférence triennale pour la première fois à Paris, du 11 au 13 juillet 2016. Sa vocation s’inscrit dans un contexte d’intérêt sociétal croissant pour les animaux et leurs effets positifs sur la santé humaine. Parmi les nombreux partenaires, le laboratoire Ceva Santé animale soutient l’IAHAIO depuis six ans.

 

zootherapie mediation animaleL’IAHAIO, dédiée à l’étude des interactions entre l’homme et l’animal, tient une conférence internationale tous les trois ans. À chaque occasion, les grands noms de la médiation animale se réunissent pour partager les dernières avancées, étayées par des méthodes de recherche quantitatives et qualitatives, actualiser leurs approches théoriques et approuver des recommandations liées aux activités et aux thérapies assistées par l’animal.

Lors de l’édition 2016 à Paris, les bienfaits de la présence animale dans le cadre des nouvelles pratiques de prise en charge ont été étudiés, permettant d’explorer des champs inédits relatifs à l’approche cognitive, aux émotions et au comportement des animaux. Les différentes approches internationales concernant la relation entre la violence envers les animaux et la violence interpersonnelle ont été passées en revue. L’accent a également été mis sur le bien-être, tant pour l’homme que pour l’animal, mais aussi sur les perspectives et les nouveaux rôles de la médiation animale pour les vétérinaires, les professions médicales, les psychologues, les physiothérapeutes, les éthologues, les travailleurs sociaux, les biologistes, les zootechniciens, etc.

En France, depuis les premières expériences menées via l’introduction d’animaux de compagnie dans les maisons de retraite, des centaines de projets ont déjà vu le jour au cours des quinze dernières années, contribuant à améliorer la vie de malades hospitalisés, d’enfants, de personnes handicapées ou âgées, de jeunes en difficulté ou en réinsertion, de détenus ou de militaires atteints de syndrome post-traumatique, etc. La palette des champs d’application de la zoothérapie est large.

mediation animale equitherapieCette année encore, Ceva Santé animale a poursuivi son engagement auprès de l’IAHAIO en faveur des thérapies par l’animal, ce qui l’a conduit à s’impliquer directement dans deux projets innovants, l’un dans le centre de la France et l’autre dans le sud de la Suède :

  • le neurologue Didier Vernay, de l’université de Clermont-Ferrand, et la psychothérapeute équine Cécile Cardon ont conçu un programme thérapeutique pour les personnes atteintes de sclérose en plaque, visant à guider d’autres centres dans le choix des bons outils pour mettre en place de meilleures pratiques ;
  • la fondatrice du centre de rééducation de Humlamaden, Lis-Lott Andersson, aide des patients atteints de plusieurs maladies à guérir par le biais de la médiation canine et équine.

 

En s’appuyant sur les recommandations de l’IAHAIO, Ceva a mis ces deux équipes en contact afin de créer des normes régissant la zoothérapie et le bien-être animal.

Pour Marie-José Enders-Slegers, présidente de l’IAHAIO, l’objectif est « d’œuvrer, dans les années à venir, à étendre la coopération, le partage de connaissances et de pratiques afin d’accompagner les organisations vers davantage de professionnalisation dans le domaine de la médiation animale ». Cela passe notamment par des avancées en matière de reconnaissance et de formation : accréditation, programmes, évolutions des pratiques et des actions éducatives, pérennité des démarches, sans oublier les aspects éthiques.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici