jeudi, mai 23, 2024
banner
Accueil Animaux de compagnie Des aliments crus pour chiens contaminés par des bactéries résistantes

Des aliments crus pour chiens contaminés par des bactéries résistantes

0
Des aliments crus pour chiens contaminés par des bactéries résistantes

De nouvelles études sur les produits alimentaires pour chiens vendus dans toute l’Europe mettent en évidence la présence de bactéries résistantes aux antibiotiques dans les produits crus, notamment des superbactéries présentes chez des patients hospitalisés. La tendance actuelle qui consiste à nourrir les chiens avec des aliments crus pourrait donc participer à la propagation de multirésistances et devenir une source majeure d’antibiorésistance, ce qui en fait un risque pour la santé publique mondiale.

 

Chaque année, 700 000 personnes dans le monde meurent d’une infection qui résiste aux traitements. En effet, s’il existe de nombreuses molécules capables de lutter contre les bactéries, ces dernières ont su évoluer à leur contact et développer des mécanismes de défense qui leur permettent d’échapper à leur action. La surutilisation et les mauvais usages des antibiotiques ces dernières années n’ont fait qu’aggraver cet effet et encourager la propagation de ces souches bactériennes multirésistantes. C’est devenu une problématique majeure en santé humaine et animale. Si aucune mesure n’est prise, quelque 10 millions de vies seront mises en danger annuellement par des bactéries résistantes aux antibiotiques d’ici à 2050. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) classe la résistance aux antibiotiques comme l’une des plus grandes menaces pour la santé publique à l’échelle planétaire.

 

Préserver l’efficacité des antibiotiques constitue donc un réel défi qui nécessite une approche intégrée. Toutes les sources et tous les paramètres doivent être pris en compte pour prévenir le développement de résistances. Des chercheurs portugais se sont donc intéressés à l’alimentation des animaux de compagnie comme source potentielle de propagation de bactéries résistantes. Ils ont analysé les aliments pour chiens vendus dans les supermarchés ou les animaleries pour identifier la présence d’entérocoques. Ces bactéries opportunistes vivent généralement en symbiose dans les intestins humains et animaux, mais peuvent dans certains cas provoquer des infections graves s’ils se propagent à d’autres parties de l’organisme. Au total, sur les 55 aliments de 25 marques différentes analysés (22 humides, 8 secs, 4 semi-humides, 7 friandises et 14 crus-surgelés), 54 % contenaient des entérocoques. Le plus problématique pour les chercheurs, c’est que plus de 40 % des entérocoques retrouvés se sont révélés résistants aux antibiotiques (érythromycine, tétracycline, quinupristine-dalfopristine, streptomycine, gentamicine, chloramphénicol, ampicilline ou ciprofloxacine) et 23 % également résistants au linézolide, un antibiotique de dernier recours utilisé pour combattre les infections graves lorsque tous les autres médicaments ont échoué, et qui est considéré comme une molécule d’importance critique par l’OMS.

 

Les produits les plus contaminés étaient les aliments crus pour chiens qui contenaient tous des entérocoques multirésistants, y compris des bactéries résistantes au linézolide, alors que seuls trois échantillons d’aliments non crus étaient contaminés avec des bactéries multirésistantes. Les chercheurs s’inquiètent du danger que ces bactéries représentent et du potentiel transfert de ces dernières aux populations humaines. Ils ont en effet montré que les bactéries multirésistantes présentes dans les aliments crus pour chiens étaient génétiquement identiques à celles isolées chez des animaux d’élevage et dans les eaux usées, mais surtout chez des patients hospitalisés au Royaume-Uni, en Allemagne et aux Pays-Bas. Or ces gènes de résistance peuvent être transférés à d’autres bactéries. Ils concluent que les aliments crus pour chiens sont une source négligée de dissémination de bactéries résistantes aux antibiotiques, en particulier d’importance critique, ce qui pourrait potentiellement affecter la santé humaine. La tendance à nourrir les chiens avec des aliments crus contribuerait ainsi à la propagation globale de l’antibiorésistance.

 

Le contact étroit des propriétaires avec leur chien nourri avec les produits contaminés représente aussi un risque de santé publique non négligeable au niveau mondial. Il revient aux autorités européennes de sensibiliser aux risques de l’alimentation crue et de revoir les pratiques de contrôle qualité et d’hygiène autour de la sélection des ingrédients et de la conservation de l’alimentation canine. En attendant, les chercheurs préconisent aux propriétaires de toujours se laver les mains après avoir manipulé de la nourriture pour animaux ou ramassé des excréments.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici