mercredi, avril 24, 2024
banner
Accueil Pharmacie Avinew : Merial en pleine effervescence

Avinew : Merial en pleine effervescence

0
Avinew : Merial en pleine effervescence

Le fer de lance de Merial en vaccination Newcastle, Avinew, est reboosté alors qu’il représente encore 15 milliards de doses annuelles. NeO, le petit comprimé effervescent, permettra une vaccination facilitée, plus sécurisée dans les élevages de volailles. Une innovation qui dépasse les aspects purement techniques.

 

Il y a parfois des innovations qui, de prime abord, semblent relever de la vraie fausse nouvelle mais qui, en fin de compte, viennent bousculer durablement la vaccination vétérinaire et la R&D.
Il y a trois ans, l’équipe marketing de Merial a mené une enquête concernant la vaccination aviaire, et plus spécifiquement les pratiques d’utilisation du produit phare du marché, Avinew.

L’élevage des poulets est scindé en deux :

  • le poulet de chair, qui se décline en différents labels. La production semble une activité secondaire, avec 4 000 à 12 000 têtes vaccinées tous les 80 jours, ce qui représente environ 10 flacons d’Avinew. Près de 20 % des éleveurs ne vaccinent pas contre la maladie de Newcastle.
  • la poulette, qui est l’objet d’une production industrielle, nécessite de la main-d’œuvre et affiche une activité principale entrepreneuriale. Ces exploitations comptent de 50 000 à 200 000 têtes, soit environ 30 à 50 flacons de vaccin par semaine.

avinew

L’étude menée sur les pratiques vaccinales a montré que, malgré un succès indéniable, la présentation du vaccin est à améliorer : trop de risques d’erreur lors des manipulations ou de blessure en ouvrant l’opercule, de perte si un flacon de verre tombe et se brise, etc. En résumé, une corvée pour les techniciens des grosses structures d’élevage. Ainsi, le travail de Merial ces dernières années a consisté à répondre à cette demande d’amélioration, visant une simplification de la vaccination, des produits plus aisés à manipuler, des déchets moins importants et des doses plus élevées.

 

De la seringue au comprimé effervescent

Trois ans plus tard, Merial commercialise NeO, le premier vaccin en comprimé effervescent. À terme, six vaccins devraient être concernés, dont ceux contre la bronchite infectieuse (dès le troisième trimestre 2015), la maladie de Gumboro et la Pneumovirose (d’ici à deux ans).
Le principe actif reste inchangé. Il s’agit toujours d’un vaccin vivant atténué. Il est lyophilisé et coloré selon le type de maladie et mis sous blister. Les deux volumes proposés sont 10 comprimés pour 1 000 doses et 10 comprimés pour 2 000 doses.

Les avis recueillis par une seconde étude marketing auprès d’un panel d’éleveurs montrent un accueil positif du nouveau produit :

  • maladie de Newcastlesuppression du flacon en verre susceptible de provoquer des blessures ;
  • réduction des déchets à stocker (poids divisé par cinq et volume par deux) ;
  • l’opportunité de remobiliser les équipes de techniciens sur les bonnes pratiques vaccinales ;
  • un mode d’emploi immédiatement compréhensible ;
  • une meilleure dilution grâce à l’effervescence ;
  • pas d’aiguilles à gérer pour la dilution, ni de contact avec l’air.

Malgré tout, la chaîne du froid devra toujours être respectée.

En termes de packaging, chaque cupule reçoit les informations indispensables et une étiquette anti-contrefaçon est apposée, comme cela se généralise pour l’ensemble des produits Merial. Un QR code apparaît sur l’emballage, qui renvoie pour le moment aux indications présentées sur le site de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Il est prévu de renforcer ces informations dans les prochains mois avec une présentation des bonnes pratiques vaccinales en vidéo, la fourniture de services, etc. D’autres applications en QR code sont également programmées.

Dès 2016, le comprimé effervescent devrait définitivement remplacer le flacon. Les deux présentations sont proposées au même prix. L’arrêt définitif de la production mondiale du flacon interviendra en 2018.

 

Une innovation qui impacte l’organisation

Le fait remarquable par rapport à ce nouveau comprimé, c’est la capacité de Merial à progresser et à s’adapter en interne. Seulement quatorze semaines pour obtenir l’autorisation de mise sur le marché (AMM), c’est une performance, de même que le délai entre la commercialisation et l’idée initiale. Il y a trois ans, le service marketing du laboratoire notait que les flacons de Avinew n’étaient pas adaptés à la préparation opérationnelle de la vaccination dans les élevages. En trente mois, un groupe de travail a été créé, il a imaginé une solution (le comprimé effervescent), elle a été validée sur un plan juridico-réglementaire, industrialisée jusqu’à investir plus de 15 millions d’euros dans une nouvelle chaîne de fabrication dont les caractéristiques n’étaient pas maîtrisées, puis testée sur un plan marketing (avantage certain pour les éleveurs) avant, finalement, de monter son lancement et sa commercialisation.

Trente mois, c’est peu, voire inespéré dans un contexte difficile, rappelons-le, avec l’arrivée d’un actionnaire unique, Sanofi. Merial a même réussi à convaincre son nouvel actionnaire d’investir 15 millions, de mobiliser des équipes diverses, même de Sanofi, et surtout de lui laisser l’autonomie sur ce projet, alors que le remaniement des process et de l’organisation était la priorité de la maison-mère.

Ainsi, au-delà de cette réussite, Merial a démontré qu’une organisation d’intrepreuneriat est possible dans un grand groupe, très lourd en masse salariale et en échelons de décision. Une sorte de start up au sein d’un paquebot ? En tout cas, l’image d’un Merial vieillissant et phagocyté par un monstre de l’industrie pharmaceutique est balayée, lui offrant une nouvelle jeunesse. Un laboratoire d’innovation chez Sanofi ? À voir dans les prochaines années, surtout si l’intérêt de l’animal pour la recherche comparée est reconnu par la R&D de Sanofi.

 

http://frrcp.merial.com/SitePages/view_RCP_notice.aspx?NomProduit=avinew_neo

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici